logo


CONFERENCES 2012-2013

Thème : PSYCHANALYSE ET MODERNITÉ                       

 

Lieu : Centre Boris VIAN – 19, Bis Avenue Kennedy – 59000 LILLE

Horaire : de 14H 30 à 16H30

 

  •  Yann DIENER (Paris)

«Novlangue psychanalytique contre discours analytique »

Samedi 20 Octobre 2012

Auteur de « On agite un enfant ». Ed. LA FABRIQUE

 

  •   Frédéric DAHAN

«Nihilisme et psychanalyse »

Samedi 17 novembre  2012

 

  •    Dominique GUEVENOUX (Lille)

« Hontologie, vous avez dit l’Essaim ? »

Samedi 08 décembre 2012

 

  •    René LEW (Paris)

«Prédicativité de la politique»

Samedi 19 janvier 2013

Pour aller dans le sens d’une défense de la modernité contre la postmodernité, je suivrai Henri Meschonnic ― en poussant le propos jusqu’à la politique, en la liant, comme il le fait, à l’éthique et au poème. Avec Lacan il s’agira de lier le poème et le mathème. J’aborderai préférentiellement le poème, et la psychanalyse et la sophistique, depuis leur imprédicativité ― considérant que la politique y contrevient.

Dans le second exposé, c’est l’aspect « pratique » des moyens mis en place par le néolibéralisme que je prendrai en compte (c’est le cas de le dire).

 

  •  Jean-Michel VAPPEREAU (Paris/Buenos Aires)

« De la modernité »

Samedi 09 Février 2013

M. Horkheinmer et T.W. Adorno tentent, après l’opposition erronée entre mythe et raison, de proposer une analyse, entre raison et morale, de la Juliette du marquis de Sade. En quoi cette critique des lumières, sous l’aspect de Kant la morale et le libertin révélateur, est insuffisante pour rendre compte de l’avenir de la modernité, bien plus dominée par la psychose paranoïaque.

Horkheinmer et Adorno La dialectique de la raison (1944), Gallimard 1974 Paris. (tel N°82)

 

  • René LEW (Paris)

«Appareils politiques de réduction des coûts de plue-value et psychanalyse »

Samedi 23 mars 2013

 

  • Maryan BENMANSOUR (Paris)

« Psychanalyse, utopie, révolution : état des non-lieux ».

Samedi 06  avril 2013

  •   Amîn HADJ-MOURI (Lille)

« Modernité : présentification de l’absence/ab-sens ? »

Samedi 25 Mai 2013

 

  • Jean-Michel VAPPEREAU (Paris/Buenos Aires)

«De la modernité »

Samedi 16 juin 2013

J. Habermas commente l’ouvrage de Horkeinmer et Adorno parmi ses conférences consacrées à   Hegel, Nietzche, Heidegger, Derrida, Bataille, Foucault… pour nous proposer d’y répondre par la notion journalistique et publicitaire qui vise à vendre des téléphones cellular de la société   communicationnelle en toc, soit disant actuelle. Il n’a jamais entendu parler des oreilles et de la  fonction phallique sur la base de l’Urverfrang du trauma. Il ne dit mot de Lacan si il cite son nom  quatre fois.

 Habermas Le discours philosophique de la modernité,(1985) Gallimard 1988 Paris