logo


Mails à propos de la tuerie perpétrée à Charlie Hebdo

Mail en date du 08-01-2015 (8H18) adressé par Amin Hadj-Mouri à Yann Diener à propos de la tuerie perpétrée à contre ceux qui honoraient le signifiant.

Cher Yann,

Je viens d’apprendre sur France – Culture l’assassinat ignoble d’Elsa CAYAT, qui faisait partie des personnes massacrées à CHARLIE HEBDO. Je suppose que c’est avec elle que tu travaillais, dans le contexte particulier que tu évoquais lors de notre rencontre à Lille. Je te présente mes condoléances. Cet odieux attentat me renforce dans l’idée que plus que jamais nous avons à défendre le discours analytique, pour ne pas tomber dans le piège de ceux qui, implicitement et explicitement, tentent de le mettre à bas. C’est en tout cas ma façon de poursuivre le combat de ceux qui ont été abattus par l’obscurantisme, qu’il soit d’ordre scientifique et/ou religieux.

Bien à toi.

Amîn

 

Mail en date du 08-01-2015 (12h38) adressé par Amin Hadj-Mouri à Yann Diener à propos de la tuerie perpétrée à Charlie Hebdo contre ceux qui honoraient le signifiant.

Voici un petit texte écrit rapidement, en réaction à l’attaque meurtrière à et contre Charlie Hebdo

Les personnes tuées conservent, contre leurs meurtriers, leur condition d’êtres parlants, qu’ils sont incapables d’anéantir quoi qu’ils fassent. C’est pourquoi, malgré leurs forfaits, Charlie Hebdo vivra et les hantera.
La face effroyable et répugnante de ceux qui ne peuvent pas mettre à mort le signifiant, parce qu’ils le refusent, mais dont ils dépendent malgré tout, s’est manifestée au grand jour avec la mise à mort de ceux qui le mettaient en valeur et à l’épreuve, tous les jours et sous toutes les formes qu’il permettait. Ils montraient par là même la richesse de ce trésor, si précieux pour l’humanité. Ces odieux assassinats s’intègrent dans un vaste courant idéologique et politique, de type fasciste, qui accompagne les nouvelles évolutions du capitalisme, lesquelles ne se privent pas de recourir à tout ce qui ressortit au refus de la dépendance signifiante, que ce soit sous la forme scientifique ou sous la forme religieuse. Et ce n’est pas en leur opposant une puissance plus virile que la leur qu’on parviendra à les « terrasser », mais en insistant sans cesse sur ce qui est refoulé et démenti par les rapports sociaux, à travers des discours qui rejettent l’assujettissement signifiant et son corrélat: l’inconscient, et finissent par engendrer de tels drames.
La vanité de genre d’attentats meurtriers est flagrante: ils ont certes éliminé des vies, des personnes, mais ils n’anéantiront jamais ce qui caractérise l’espèce humaine, ce qui lui confère sa substance, tant qu’elle est sur terre, à savoir le signifiant et la parole, qui font la beauté de la vie des êtres ….irrémédiablement et irréductiblement parlants, qu’aucun « narcissisme des petites différences » ne pourra transcender.
 
 
 
A bientôt
 
 
 
Amîn